Avec les sécheresses et moindres saisons de végétation qu’il provoque, l’actuel phénomène El Nino 2015-16 booste la concentration de CO2 dans l’atmosphère. A l'observatoire de Mauna Loa à Hawai, la barre des 405 ppm a été pulvérisée samedi 6 février avec près de 5 ppm de plus qu’un an plus tôt ! C’est plus de deux fois le taux de croissance moyen des dix dernières années. Mauna Loa ne devrait plus jamais de notre vivant repasser sous les 400 ppm qui vont être puissamment franchis cette année en moyenne mondiale.

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie fait appel de la décision du tribunal administratif de Cergy-Pontoise qui, fin janvier, a donné raison à Total dont le “permis exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux” dit “Permis de Montélimar”, avait été abrogé par l’Etat en 2011. Question de cohérence avec la lutte contre le changement climatique et pour la réduction de l’usage des énergies fossiles.

L’année 2015 a été la plus chaude jamais enregistrée depuis le début de l’époque industrielle, avec + 0,90 °C par rapport à la moyenne du XXème siècle, selon l’agence américaine National Oceanic and Atmospheric Administration. Fortement influencé par l’actuel phénomène El Nino -classé extrême et se poursuivant en ce début 2016- le mois de décembre a surpassé tous ses précédents niveaux avec +1,11°C, un écart record pour NOAA.

Prévoyant un déficit de trésorerie de plus de 102 milliards de dollars cette année pour les 134 entreprises d’exploration et de production de pétrole cotées et opérant en Amérique du Nord, le cabinet AlixPartners estime que, “pour survivre”, ces entreprises doivent continuer à réduire drastiquement leurs investissements de 30 à 50% supplémentaires, leurs coûts de sous-traitance de 20 à 30%, et bien sûr leurs charges salariales. Tout cela en envisageant des cessions d’actifs... Et en attendant déplétion et “stranded assets”.

COP21. La 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques s’est officiellement ouverte ce 30 novembre afin de parvenir à un accord international permettant de limiter le réchauffement global à +2°C depuis l’époque préindustrielle. Elle va durer jusqu’au 11 décembre. Voici les bonnes clés pour la décoder.

Etat d’urgence climatique. Dimanche 29 novembre, à la veille de l’ouverture de la COP21, une chaîne humaine doit se former de 12 h à 13 h à Paris, sur les trottoirs entre les places de la République et de la Nation, sur le boulevard Voltaire en passant par le Bataclan et la rue de Charonne.

Informations supplémentaires