Particulièrement optimiste pour le développement du solaire photovoltaïque (jusqu'à 29% de la production électrique mondiale en 2050) et des véhicules électriques (69% du marché des transports routiers à la même date), un rapport de Carbon Tracker Initiative et du Grantham Institute, estime que la forte chute des coûts financiers de ces technologies va prochainement stopper la croissance de la demande de pétrole, demande qui se stabiliserait en 2020-2030, puis déclinerait... A moins que le pic pétrolier géologique de l'"offre" n'en décide autrement.

A Berrien (Finistère), une carrière va être reconvertie en centrale photovoltaïque-éolien-stockage à l'horizon 2020: la production d’électricité des panneaux solaires et des éoliennes sera optimisée grâce au stockage d’énergie que permettra une centrale hydroélectrique pouvant pomper de l’eau en hauteur pour la conserver et la turbiner selon les besoins. But: créer une filière EnR+Micro-STEP, par exemple pour les friches industrielles.

La coopérative Enercoop est le premier acteur à être agréé pour la gestion des contrats d'achat d'électricité renouvelable. Voulu par la loi relative à la transition énergétique, cet agrément met fin à un monopole de certains opérateurs sur l'achat d'électricité subventionnée, principalement EDF. Il pourra "rapprocher producteurs et consommateurs dans une logique de circuit court", selon Emmanuel Soulias, directeur général d'Enercoop.

Même au rythme d'un investissement de 4 à 5 millions de dollars par mégawatt de puissance, l’éolien offshore a dépassé 4000 MW installés en 2015, portant sa puissance mondiale à plus de 12 000 MW. Avec notamment la Grande-Bretagne, l’Allemagne ou encore le Danemark, l’Europe est le leader de cette filière considérée comme “la plus mature des énergies marines”, et dans laquelle s’est également engouffrée la Chine. En attendant la France où une production est prévue dans deux ans.

Cultiver des variétés de canne qui permettent de les utiliser entièrement dans des centrales thermiques afin de produire de l’électricité... Le CIRAD y croit, en particulier pour des contextes bien particuliers: zones insulaires, terrains pollués ou pauvres, lutte contre l’érosion... Quand cette nouvelle source d’énergie se développera, tout le monde sera-t-il aussi sage ?

Fournissant une énergie renouvelable continue, avec d'éventuels "coproduits" supplémentaires (eau douce, air conditionné, irrigation, aquaculture), l’énergie thermique des mers (ETM) s’affirme comme un excellent moyen de "décarboner" l’énergie, en premier lieu pour les îles et sites isolés des océans tropicaux. Fer de lance de cette filière industrielle naissante, DCNS -l'ancienne Direction des chantiers navals- a été lauréat d'un appel à manifestation d'intérêt de l'ADEME pour son projet ETM baptisé Marlin.