Réflexion. Nous vivons dans une société "thermo-industrielle" qui, pour beaucoup, semble toujours immuable. Mais les limites de l'exploitation des ressources naturelles sont bien réelles, même si beaucoup ne veulent pas encore le voir... Que deviendra notre monde avec leur franchissement ? C'est le thème du projet de série TV du scénariste militant Arthur Keller. Et auquel chacun peut financièrement contribuer.

Cinéma. Dans Homo Sapiens, les acteurs ne sont plus les êtres humains, devenus traces architecturales, mais le vent, le soleil, la pluie, la neige, la mer, poétiques moteurs de la résilience de la Terre. Pas un documentaire. Un film étonnant et aux images fascinantes.

Un nouveau salon prend place à Senlis, dans l'Oise, les 1er et 2 juillet. Objectif: apprendre comment la nature peut, à travers le biomimétisme, inspirer les innovations des hommes et apporter des solutions à leurs défis actuels...

3 jours d’animations, d’échanges et de débats participatifs avec le public. Une opération parrainée par l’astrophysicien Hubert Reeves et placée sous la houlette de l'association Météo et Climat présidée par le climatologue Jean Jouzel.

Occupant plus de 3 millions d’hectares en France à eux deux, le hêtre et le chêne pédonculé sont en situation délicate face notamment à la sécheresse. Pouvant servir de bois d’œuvre et remplacer par exemple le teck provenant souvent illégalement de forêts lointaines, le robinier faux acacia s’adapte beaucoup mieux... Une liste des essences les plus résistantes a été mise en place.

Comment passer de la culture "industrielle", centralisée et basée sur un socle énergétique non renouvelable et des flux de matières linéaires, à une culture "soutenable", décentralisée et basée sur un socle énergétique renouvelable et des flux de matières circulaires ? Par la permaculture, selon l’Australien David Holmgren, cofondateur de cette approche systémique de nos réalités.

Sous-catégories

Informations supplémentaires