Selon le think tank français de la transition carbone The Shift Project, la frontière  entre  « c'est  encore possible » de limiter le réchauffement planétaire à +2°C depuis l'époque industrielle et  « c'est devenu totalement inatteignable » est "dramatiquement liéee  à  ce  que  nous  ferons  et  déciderons  dans  les  trois  ans". Il est nécessaire de réduire dès à présent les émissions de dioxyde de carbone à un rythme annuel de l'ordre de 5%. Et ce rythme devra être de 10% si on attend 2025 pour agir.

La réduction de la consommation de matière et d’énergie, donc des émissions de gaz à effet de serre, ne procède pas forcément de technologies “high tech” ou de calculs sophistiqués. Elle résulte d’abord de mesures simples, à la source des besoins. C’est ce que montre l’ingénieur Philippe Bihouix dans son livre “L’Age des low tech”.  Voitures, logements, eau, alimentation, publicité... La preuve en 7 exemples.

Avec son projet "Youth on the move", l'ONG CliMates veut "créer un réseau international de jeunes afin de développer des solutions d’adaptation communes au sein de notre génération. Nous souhaitons mettre en avant le partage d’expériences, la collecte de données auprès du public jeune et le soutien aux initiatives locales". A découvrir au Forum Climats et Migrations, samedi 26 novembre

Manière performante de pratiquer l'agriculture biologique, la permaculture peut également aider les individus à “mieux comprendre leur monde” et à “agir dans leur intérêt, présent et futur”, selon l'un de ses créateurs, David Holmgren. Du Mali au Laos, des exemples d'agriculture et d'organisation sociale ancestrales -inventées sans pétrole- peuvent elles aussi montrer la voie. Témoignages lors du Forum Climats et Migrations, samedi 26 novembre.

All Party Parliamentary Group on Limits to Growth: c’est le nom d’un nouveau groupe parlementaire ouvert aux membres des Chambres des communes et des lords, au Royaume-Uni. Présidé par l’écologiste Caroline Lucas, il regroupe des élus travaillistes, conservateurs, etc. Objectif: analyser objectivement “les limites de la croissance” et leurs risques, redéfinir la notion de prospérité... A quand un tel groupe en France, à l’Assemblée nationale et au Sénat?

Même au rythme d'un investissement de 4 à 5 millions de dollars par mégawatt de puissance, l’éolien offshore a dépassé 4000 MW installés en 2015, portant sa puissance mondiale à plus de 12 000 MW. Avec notamment la Grande-Bretagne, l’Allemagne ou encore le Danemark, l’Europe est le leader de cette filière considérée comme “la plus mature des énergies marines”, et dans laquelle s’est également engouffrée la Chine. En attendant la France où une production est prévue dans deux ans.

Informations supplémentaires