Le mouvement citoyen Alternatiba a fêté fin septembre l’arrivée, Place de la République à Paris, de son tour de France à vélos 3 et 4 places, parti début juin de Bayonne.  A cette occasion, le “festival des solutions pour le climat” Alternatiba-Paris a rassemblé quelque 400 organisations et des dizaines de milliers de personnes, dont le sociologue Edgar Morin qui a salué ce rassemblement fédérateur d’initiatives.

Malgré l’ampleur croissante du défi à relever en termes de réchauffement global, de déclin de la ressource pétrolière et de limites de la croissance, forger sans faire l’autruche une vision désirable du futur par rapport aux risques encourus, reste... encore possible. Grâce au potentiel de l’imagination et de la volonté humaine. Alors, comment imaginer son village, sa ville, sa région, sa planète dans quelques dizaines d'années, par exemple en 2050 ?

Alors que le Comité économique, social et environnemental (CESE) et France Stratégie ont sélectionné dix indicateurs phares (inégalités, bien-être, climat, emploi, biodiversité, etc.) pour compléter la notion insatisfaisante de produit intérieur brut (PIB), d’autres proposent plutôt de remplacer ledit PIB selon ses usages, ou bien de le diviser en trois parties: une pour mesurer le produit de la nature, la deuxième pour évaluer la production de l’économie réelle et la troisième pour la finance...

Si notre modèle énergétique reste centralisé, à Bristol (Angleterre), les habitants produisent eux-mêmes, financent et économisent de l’énergie par le biais d’une entreprise locale, Bristol Energy, et avec l'appui d’un réseau citoyen.

Qu’il s’agisse de tempêtes, de signes de dépérissement ou d’adaptation de la sylviculture, les changements climatiques transforment déjà les forêts. Ici, il n’est pas question de discuter la réalité du “réchauffement”, on considère que “la sagesse, c’est de ne pas attendre”. Conséquence: les stratégies d’adaptation se développent, se multiplient, s’affinent avec le temps.

Et si le PIB était devenu un phare qui, telle une sirène, nous guidait non pas vers le chemin du progrès et du bonheur mais vers les récifs les plus acérés des limites de notre environnement ?

Informations supplémentaires