Plancher producteur d’eau chaude, récupérateur de calories en toiture, optimisation d'apports solaires, cloison sur garage... Dans une enquête menée auprès de ses membres, l’Association des industries de produits de construction montre qu’il existe des solutions d’efficacité énergétique qui ont la vertu de coûter moins cher que les solutions qu'elles remplacent. La question est maintenant de “massifier” ces innovations.

Bien moins médiatique que le solaire photovoltaïque, le solaire thermique se montre pourtant intéressant partout en France pour le chauffage de l’eau sanitaire en appoint d'un système principal: la source d’énergie est gratuite et très profitable aux beaux jours, le coût d’exploitation est nul, la maintenance très simple… En plus on réduit ses émissions de CO2 et on gagne en autonomie.

La construction de maisons bois s’est bien développée depuis le début du 21ème siècle et elle semble mieux résister à la crise que les autres techniques (parpaings, briques). Pour passer la vitesse supérieure, elle doit investir ce que les professionnels appellent le “marché de la maison économique” (coûtant moins de 150 000 euros), soit 65% du marché de la maison individuelle. Avec de nouveaux concepts.

Alors qu’elle a la réputation d’être “coûteuse” et que son marché a encore chuté entre 2013 et 2014 (-21% en surface de capteurs installés), l’énergie solaire thermique –pour laquelle la France est clairement en retard- pourrait pourtant être l’une des énergies renouvelables les moins chères, les plus “low-tech” et les plus efficaces, notamment en termes de réduction de consommation de gaz et de fioul, donc d’émissions de CO2.

Logements, établissements hospitaliers, maisons de retraite, centres sportifs, hôtels, restaurants, exploitations agricoles, industries... Un appel à projets lancé par la ministre de l’Ecologie vise à accélérer le déploiement de la production d’eau chaude solaire via les installations de grande taille (plus de 300 M2 de capteurs). Prochaine clôture : le 5 avril 2016.

Grâce à ses qualités thermiques, acoustiques, mécaniques et économiques, le béton de chanvre, symbole “écolo” fort, devient compétitif. Des panneaux de "néochanvre" permettent même de préfabriquer une maison.

Informations supplémentaires