Plancher producteur d’eau chaude, récupérateur de calories en toiture, optimisation d'apports solaires, cloison sur garage... Dans une enquête menée auprès de ses membres, l’Association des industries de produits de construction montre qu’il existe des solutions d’efficacité énergétique qui ont la vertu de coûter moins cher que les solutions qu'elles remplacent. La question est maintenant de “massifier” ces innovations.

Bien moins médiatique que le solaire photovoltaïque, le solaire thermique se montre pourtant intéressant partout en France pour le chauffage de l’eau sanitaire en appoint d'un système principal: la source d’énergie est gratuite et très profitable aux beaux jours, le coût d’exploitation est nul, la maintenance très simple… En plus on réduit ses émissions de CO2 et on gagne en autonomie.

A l’instar de Recyc-Matelas Canada, Recyc-Matelas Europe démantèle les vieux matelas et valorise leurs matériaux auprès de clients qui peuvent par exemple en faire des isolants thermiques, des tapis de gymnase... Objectif: traiter annuellement plus de 2 millions de matelas usagés en France et éviter ainsi qu’ils ne finissent en décharge -ce qui est actuellement la destination de 5 à 6 millions de pièces, tous les ans.

Même si elles coûtent encore à ce jour plus cher que les constructions habituelles, les constructions à "basse consommation" restent de bons investissements pour les années à venir.

Logement modulable, référentiel Haute qualité de vie, solidarité énergétique entre le neuf et l'ancien, énergie renouvelable locale... Voulant "anticiper l'adaptation de la ville aux conséquences du changement climatique", le laboratoire Phosphore du groupe de BTP Eiffage propose de nouvelles approches pour un habitat urbain où les énergies fossiles sont proscrites. Avec des terrains d'exploration à Marseille, Strasbourg, Grenoble...

Informations supplémentaires