La Suisse vise pour 2030 une réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % par rapport à 1990, ce qui correspond selon elle à un effort de -35% entre 2021 et 2030. Elle indique que cette baisse sera en partie assurée par l’utilisation de crédits carbone des mécanismes internationaux.

La Suisse a été le premier pays à présenter à l'ONU sa contribution aux négociations internationales (INDC, intended nationally determined contribution) devant permettre de trouver un accord universel de réduction des émissions des gaz à effet de serre apte à limiter le réchauffement global de la planète à moins de +2°C depuis l’époque préindustrielle. Elle s’engage ainsi à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % par rapport à leurs niveaux de 1990 et précise que cela correspond à une réduction de 35% sur la période 2021-2030. Elle anticipe également une réduction de 35% des émissions par rapport à 1990 à l’échéance 2025, cette dernière date ayant été choisie pour faciliter les comparaisons internationales.

Objectif à long terme: des émissions annuelles par habitant de l’ordre de 1 à 1,5 tonnes de CO2 contre 6,8 tonnes en 2012

Pour atteindre ces objectifs, qu’elle estime en correspondance avec les recommandations scientifiques, la Suisse a indiqué qu’elle utiliserait en partie les crédits carbone des mécanismes internationaux. Un plan doit être mis en place d’ici la mi-2016 pour la période 2021-2030, avec les mesures à prendre pour parvenir aux objectifs fixés.

A plus long terme, la Suisse se donne un objectif de réduction de l’ordre de 70 à 85% de ses émissions pour 2050, toujours par rapport à 1990, et avec à long terme des émissions annuelles par habitant de l’ordre de 1 à 1,5 tonnes de CO2.

Les gaz à effet de serre concernés sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O) ainsi que les composés (créés par l’homme pour ses activités) de type HFC (hydrofluorocarbure), PFC (perfluorocarbure), SF6 (hexafluorure de souffre) et NF3 (trifluorure d’azote).

Selon la base européenne de données EDGAR, la Suisse émettait en 1990 environ 56,4 millions de tonnes équivalent CO2. Elle en a émis près de 57,2 millions de tonnes en 2010 et 54,1 millions de tonnes en 2012, ce qui correspond à environ 6,8 tonnes de CO2 par habitant et par an.

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Informations supplémentaires