Comprendre que le capitalisme détruit la planète, c'est une chose. Voir comment le pétrole et la finance font, c'en est une autre. C'est ce que montre le livre enquête "Le pique-nique des vautours" du journaliste détective américain, Greg Palast.

"Les Vautours c'est comme les huissiers. Sauf que ce ne sont pas des petits messieurs étriqués qui viennent saisir votre voiture quand vous êtes en retard dans le remboursement de votre crédit, non: ce sont de gros messieurs étriqués qui saisissent des nations entières quand ces dernières ne paient pas leurs dettes souveraines. Ce n'est pas moi qui ait choisi le mot "Vautour" pour les désigner. Ce sont leurs propres banques qui les qualifient de Vautours - ces banques qui s'enrichissent grâce aux proies qu'elles prennent dans leurs griffes". Dans son enquête sur "Le pique-nique des vautours", le journaliste américain d'investigation Greg Palast dévoile, tel un détective, la manière dont "les grandes compagnies pétrolières parviennent à mettre la main sur des pays entiers et ruinent la planète en profitant de la complicité, plus ou moins active, des institutions financières internationales".

Du naufrage de l'Exxon Valdez en Alaska à l'explosion de la plate-forme Depwater Horizon dans le Golfe du Mexique, du pétrole de Bakou en Azerbaîdjan à celui du Liberia, de mensonges en corruptions, il trempe dans son humour vitriolé leurs "pratiques inavouables". Il donne même des visages à "ces vautours de la finance prêts à tout pour gagner encore plus, qu'importe le nombre de leurs victimes"... Exactement comme dans un roman d'espionnage. Sauf que... "tout ce qui se passe ici s'est vraiment passé".

Greg Palast est un journaliste d'investigation particulièrement reconnu aux Etats-Unis. Robert Kennedy a indiqué au magazine Rolling Stome en avoit fait l'un de ses héros. Il a notamment reçu l'Award George Orwell Courage pour son documentaire pour la BBC Bush family fortunes. Son site internet: gregpalast.com.

"Le pique-nique des Vautours - ou comment le capitalisme détruit la planète"de Greg Palast. Traduit en français en 2013 par Laetitia Bianchi et Raphaël Meltz. Paru aux Editions Denoël Impacts. 25 euros.
 
FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin