Occupant plus de 3 millions d’hectares en France à eux deux, le hêtre et le chêne pédonculé sont en situation délicate face notamment à la sécheresse. Pouvant servir de bois d’œuvre et remplacer par exemple le teck provenant souvent illégalement de forêts lointaines, le robinier faux acacia s’adapte beaucoup mieux... Une liste des essences les plus résistantes a été mise en place.

Comment passer de la culture "industrielle", centralisée et basée sur un socle énergétique non renouvelable et des flux de matières linéaires, à une culture "soutenable", décentralisée et basée sur un socle énergétique renouvelable et des flux de matières circulaires ? Par la permaculture, selon l’Australien David Holmgren, cofondateur de cette approche systémique de nos réalités.

Notre société industrielle, qui est basée sur les énergies fossiles et qui nous a à la fois apporté le progrès matériel et le réchauffement global, peut-elle être sauvée grâce à la “croissance verte” ? Ou bien vaut-il mieux dès maintenant tourner volontairement la page du pétrole pour entrer dans une ère de résilience dans laquelle de moins en moins d’énergie sera disponible? C’est le thème d’un débat qui sera organisé le 21 novembre à Paris, dans le cadre du Forum Climats et Migrations.

L’artiste Naziha Mestaoui prépare pour la conférence climat de Paris des projections en « mapping » géantes pour les façades de monuments. Chacun pourra y faire pousser des arbres virtuels tout en participant à des projets de reforestation. Objectif : « sensibiliser au défi climatique par l’innovation, l’engagement citoyen, et par un discours positif, développé autour d’une expérience spectaculaire et d’un grand événement populaire ».

Le plancton est la fois régulateur du climat et source de pétrole. Directeur de recherche au CNRS, Christian Sardet le fait découvrir en mariant sciences et arts.

A l’occasion de l’arrivée du Tour de France Alternatiba qui sillonne actuellement la France, Alternatiba Paris organise son village des alternatives les 26 et 27 septembre, un "grand festival des solutions pour le climat" avec 15 quartiers thématiques et dans une ambiance de fête. La campagne de financement participatif s'est terminée le 10 juillet et a rassemblé environ 500 contributeurs. 26 413 euros ont été récoltés.

Sous-catégories

Informations supplémentaires