En 2014, la température moyenne à la surface de la Terre a atteint 14,59°C, soit 0,69°C de plus que la moyenne du 20ème selon l’agence américain NOAA et 0,04°C de plus que le précédent record (2010, 2005). Elle atteint 16,67°C à la surface des océans (+0,57°C) et 9,5°C à la surface des continents (+1°C).

Ce n’est pas une surprise étant donné que, selon le centre de données de l’agence américaine NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), six mois de l’année dernière ont chacun battu leur record de température moyenne, néanmoins l’ampleur du phénomène est à souligner: 2014, 38ème année consécutive depuis 1977 a connaître une température globale supérieure à la moyenne du 20è siècle, a clairement été l’année la plus chaude que l’on ait connu depuis que l’on effectue ce genre de classement, c’est-à-dire depuis 1880.

Une année particulièrement chaude à la surface des océans

Selon le Goddard Institute of Space Studies de la NASA, elle dépasse de 0,68°C la moyenne de la période 1951-1980. Selon NOAA, elle a été plus chaude que la moyenne du 20ème siècle de 0,69°C, atteignant ainsi 14,59°C. C’est la 3ème fois depuis le début de ce siècle que le record de température moyenne annuelle est battu ou égalé. NOAA constate également que la température à la surface de la Terre a augmenté en moyenne de 0,16°C par décennie depuis 1970, contre 0,06°C depuis 1880.

Les scientifiques soulignent que 2014 a été particulièrement chaude à la surface des océans: 16,67°C, soit +0,57°C par rapport à la moyenne du siècle dernier, soit encore 0,05°C de plus que le précédent record établi en 1998 puis égalé en 2003.

Avant 2014, le réchauffement mensuel record toutes catégories confondues à la surface des océans, avait été de +0,59°C. Il avait été atteint en juin 1998, puis en octobre 2003 et en juillet 2009. Il a été battu en juin 2014 avec +0,62°C, puis en août avec +0,65°C, et encore en septembre avec +0,66°C. NOAA relève qu’en fait tous les mois ont, de mai à novembre, atteint ou dépassé le record d’anomalie.

Europe: record en France, en Allemagne, en Autriche, en Suède, en Belgique, au Royaume-Uni...

Les records de température pour l’année sont particulièrement marqués dans le Pacifique Nord-Est et autour du Golfe d’Alaska, dans le plupart du Pacifique équatorial, dans des parties de l’Atlantique Nord-Ouest et Sud-Ouest, ainsi que dans les mers de Norvège et de Barents... L’Océan indien a de son côté été beaucoup plus chaud que la moyenne, avec des records entre Madagascar et l’Australie.

Sur les terres, 2014 atteint une moyenne de 9,5°C, soit 1°C de plus que la moyenne du 20ème siècle. Les anomalies de température ont pu monter jusqu’à +1,32°C en mars. En Europe, qui connaît son année la plus chaude, les records sont tombés en France, en Allemagne, en Autriche, en Suède, en Belgique, au Royaume-Uni... Au Canada en revanche, l'hiver a été le plus froid depuis 18 ans. Aux Etats-Unis, les descentes d'air venant de l'Arctique ont produit une année plus froide que la moyenne à l'Est. Néanmoins, 2014 bat des records sur la côte Ouest. Records également battus dans l'Alaska et en Russie (pour le printemps). Année très chaude au Mexique, en Argentine, en Australie... Sécheresse en Afrique du Sud et en Nouvelle-Zélande. Episodes de pluies torrentielles au Maroc, en Inde, au Pakistan, au Japon...

Les 10 années les plus chaudes selon NOAA

1- 2014, +0,69°C par rapport à la moyenne du 20ème siècle.

2– 2010 et 2005 +0,65°C

4- 1998 +0,63°C

5- 2013 et 2003 + 0,62°C

7- 2002 +0,61°C

8- 2006 + 0,60°C

9- 2009 et 2007 + 0,59°C

POUR EN SAVOIR PLUS

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin