Surfer sur les sites Internet n'est pas neutre en terme de consommation énergétique. Promettant à ses utilisateurs d’agir en faveur de l’environnement sans qu'ils ne déboursent un centime, Ecosia entendait “planter”, en compagnie de l’organisation de protection de l’environnement The Nature Conservancy, un million d’arbres dès 2014... A l'automne 2015, près de 3 millions d'arbres ont été plantés.

La consommation énergétique consécutive à l'utilisation de l'informatique et d'Internet n'est pas à négliger. Start-up établie à Berlin, Ecosia est un moteur de recherche qui reverse 80 % de ses revenus publicitaires pour la protection de la forêt tropicale. L’objectif est ainsi de permettre aux internautes d’ « agir en faveur de l’environnement sans débourser un centime ».

Cet « éco » moteur de recherche existe en français. Il est disponible sur Smartphone (application iPhone, Android ou Windows) et sur tablette (iPad, Android), à côté de l’extension pour navigateur (Firefox et Chrome, mais préférez Firefox). Au final, Ecosia souhaite donc bien « se mesurer aux plus grands », dont bien sûr Google. Du reste, Christian Kroll, le fondateur, se montre catégorique : « Il n’y a aujourd’hui plus aucune raison de chercher avec Google. Ecosia donne accès à des résultats de même calibre, tout en donnant la possibilité de lutter contre le changement climatique ».

En 2014, l'ambition de la start-up -qui s'est alliée avec l'organisation de protection de l'environnement The Nature Conservancy- était de "planter un million d'arbre sur l'année", grosso modo en 2014. Cela correspondait au versement de pas moins d'un million de dollars sous forme de dons. A l'automne 2015, Ecosia affiche environ 2,5 millions d'utilisateurs actifs pour plus de 700 000 recherches par jour et environ 2,9 millions d'arbres plantés.

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Informations supplémentaires