1 Amsterdam, 2 Paris, 3 Berlin, 4 Nice, 5 Londres... Tel est le Top 5 des villes d’Europe à découvrir à vélo, selon le site comparatif Momondo. 

Le comparateur de prix d’avion et autres locations de voitures Momondo regarde également du côté des modes de transport plus softs en émissions de gaz à effet de serre. Il a ainsi mis en place un Top 5 des villes européennes à découvrir à vélo. Cocorico! Nous y trouvons deux villes françaises: Paris, 2e, et Nice, 4e. Un bon faire-valoir donc pour leurs hôtels. Elles se partagent les meilleurs places avec Amsterdam 1ère, Berlin 3e, et Londres 5e. Voici leurs caractéristiques selon Momondo. Les prix ne sont qu'indicatifs (valables au 7 octobre 2013).

Amsterdam

« Amsterdam est la plus renommée des villes à découvrir en vélo. Elle domine la catégorie des villes aisées à visiter à bicyclette avec son système de location temporaire « OV-Fiets » qui comporte 240 points de location et propose des locations de vélo à l’heure, à la journée ou à la semaine. Ses coûts sont tout à fait raisonnables et pour ceux qui souhaitent un parcours encore plus relax, des vélos électriques peuvent être loués pour seulement 7,50 € par jour », souligne Momondo.

Conseil: Louez un ‘Beerbike’, dont la largeur de 1,50 m vous autorise à boire et vous balader dans la ville.

Paris

Selon  Momondo, « la capitale française et les cyclistes sont une histoire d’amour qui dure depuis bien longtemps, illustrée par le succès populaire du Salon du Cycle – une manifestation nationale qui réunit tous les ans amateurs et professionnels. Idéale pour les cyclistes, son attrait en a été augmenté par l’opération Paris Respire qui réserve aux piétons et cyclistes certaines parties de la ville, telles que les quais de la Seine, le Marais ou Montmartre, tous les dimanches et les jours fériés de 9h00 à 17h00. Depuis quelques années, Paris propose ses « Vélib » : 1200 stations et plus de 18 000 vélos à Paris et en proche banlieue. Une carte de crédit ou de débit est nécessaire pour louer un vélo en ligne ou directement en station. »

Conseil: Profitez de 15 minutes additionnelles gratuites si la station où vous voulez rendre votre vélo est complètement occupée, pour rendre votre vélo dans une station voisine.

Berlin

Momondo indique que « le dispositif « Call-A-Bike » propose plus de 100 stations de location de vélos et les métros. De plus, les trains berlinois proposent des billets spéciaux qui permettent aux voyageurs d’embarquer leurs vélos à bord. Les visiteurs doivent noter que seuls les plus de 18 ans peuvent prendre ces billets spéciaux bien que les plus de 14 ans soient autorisés à louer des vélos sur « Call-A-Bike ».

Conseil: Suivez à vélo les lignes de bus N° 100 ou 200 pour voir les plus beaux endroits de la ville car leurs trajets passent à côté de pratiquement tous les lieux touristiques de la ville.

Nice

« Les « Vélo Bleu » proposent 175 stations de location de vélos réparties dans toute la ville et les prix de location démarrent à partir de 1 € / heure. Il est recommandé de faire une ballade sur la très plate Promenade des Anglais – un parcours plat de 7 km entre le Château de Nice et l’aéroport », souligne Momondo.

Conseil: Suivez le bus N° 14 pour une ballade stimulante jusqu’au haut du Mont Boron, point de vue exceptionnel sur la ville et la baie situé à plus de 190 m d’altitude.

Londres

« Les fameux « Boris Bikes » bleus, du nom du maire de Londres, font maintenant partie du paysage touristique de Londres. Ce système de location de vélos appelé en réalité « Barclays Cycle Hire » propose à la location 8000 vélos et 570 points de retrait parsemés dans la capitale. Avec des stations jamais éloignées de plus de 400 m, le réseau est bien maillé et est devenu un mode de transport fiable que ce soit pour les Londoniens ou les touristes », assure Momondo.

Conseil: Rencontrez des cyclistes locaux lors d’une pause dans ces petits cafés où tous, autour d’une boisson chaude, échangent et réparent leurs vélos ensemble.

En revanche, pour rejoindre ces villes, Momondo ne donne que des prix d'avion... A quand donc un hit-parade des transports les moins nocifs en terme de gaz à effet de serre pour se déplacer de ville en ville ? Allez, encore un effort...

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Informations supplémentaires