Basé à Troyes dans l’Aube, le Centre de recherches et d’études interdisciplinaires sur le développement durable (CREIDD) de l'UTT (Université technologique de Troyes) dispense un enseignement mariant sciences humaines, sciences sociales et sciences de l’ingénieur afin de mettre en place des outils et des connaissances, et de former des experts en décarbonation et en dématérialisation de l’économie.

Les connaissances scientifiques sur le réchauffement climatique, les modèles utilisés par les climatologues, n’ont pu progresser et ne peuvent toujours progresser que par un partage d’informations et de connaissances issues de multiples disciplines d’enseignement et de recherche: astronomie, astrophysique, physique, mathématiques, géographie, thermodynamique, aérologie, glaciologie, chimie, biologie, histoire, dendrologie, vulcanologie, histoire...

Mise en oeuvre de stratégies d’économie circulaire: éco-conception, économie de fonctionnalité, écologie industrielle et territoriale, énergie décarbonée...

Se revendiquant comme le seul laboratoire en France “à travailler sur la mise en oeuvre de stratégies de développement durable”, le CREIDD (Centre de recherches et d’études interdisciplinaires sur le développement durable) de l’Université technologique de Troyes (UTT), développe également une telle démarche systémique, apte à mieux comprendre les problèmes complexes: ici, “la recherche est menée grâce à une approche multidisciplinaire, mobilisant les sciences humaines et sociales et les sciences de l’ingénieur”, expliquent les responsables.“Elle s’inscrit à plusieurs niveaux: du questionnement fondamental et épistémologique des enjeux du développement durable aux projets concrets répondant aux questions économiques et écologiques d’entreprises ou de territores”, poursuivent-ils.

S’étant fixé comme mission de “développer des connaissances, des processus et des outils visant à dématérialiser et à décarboner l’économie”, ce centre de recherche met en oeuvre plusieurs stratégies d’économie circulaire: éco-conception, économie de fonctionnalité, écologie industrielle et territoriale, production d’énergie décarbonée...

Chaire d’écologie industrielle, intégration au CNRS, participation au Programme des investissements d’avenir

Créée en 2001, initialement dirigé par le philosphe Dominique Bourg et permettant d’articuler l’entreprise, sa filière industrielle et les territoires sur lesquels elles se déploient, le CREIDD a rapidement progressé: il a obtenu une chaire d’écologie industrielle en 2005 et a été intégré au sein d’une unité mixte du CNRS en 2008. Il participe maintenant à plusieurs projets du Programme des investissements d’avenir du gouvernement, par exemple l’initiative PIVERT (Picardie innovations végétales, enseignements et recherches technologiques), Institut d’excellence dans le domaines des énergies décarbonées (IEDD). “Les ressources du centre sont trouvées dans le cadre d’appels à projets et donc de partenariats”, indique encore l’actuelle directrice, Nadège Troussier.

Comptant à ce jour une trentaine de personnes dont 10 enseignants-chercheurs, 6 ingénieurs et 16 doctorants, le CREIDD développe trois axes de recherche:

-Gouvernance, risques et prospectives (gestion et perception des risques environnementaux et humains, gouvernance des activités humaines et démocratie participative).

-Ecologie industrielle et territoriale et économie de la fonctionnalité.

-Eco-conception, analyse de cycle de vie et évaluation des risques environnementaux.

Dans ce cadre, il multiplie les projets concrets en compagnie de collectivités et d’acteurs plublics et privés:  rocade Sud Est de Troyes, démarche exploratoire d’écologie industrielle et territoriale dans l’éco-vallée de la plaine du Var, étude d’une TVA circulaire avec la Fondation 2019, placée sous l’égide de la Fondation de France, etc.

Master d’Ingénierie et management de l’environnement et du développement durable (IMEDD)

Les matières du CREIDD sont enseignées à deux niveaux au sein de l’Université technologique de Troyes:

- Dans le cadre de la formation d’ingénieur. Durant leur formation, les étudiants ont la possibilité de suivre des cours en prospective et philosophie de l’environnement, responsabilité sociale de l’entreprise, gestion des risques environnementaux, droit de l’environnement, économie de l’environnement, bases scientifiques de l’environnement...

- Par le biais d’un Master d’Ingénierie et management de l’environnement et du développement durable (IMEDD). Faisant partie des premières formations de niveau Bac + 5 créées en France sur le développement durable (2002), le Master IMEDD (ancien DESS Ecologie industrielle)  reste “unique en son genre grâce à sa dimension interdisciplinaire et à son caractère opérationnel”, selon les responsables. Rassemblant des promotions d’une vingtaine d’étudiants, futurs experts en stratégie de dématérialisation et de “décarbonation”, cette formation offre depuis 2007 un double diplôme avec la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke au Canada.

Journées d’échanges de Troyes sur le développement durable du 7 au 10 octobre

Dans l’Aube, le CREIDD a par ailleurs assuré le montage d’un Club d’écologie industrielle. Permettant la rencontre des différents acteurs du territoire et donc les échanges entre eux, ce club s’est lui-même avéré source de solutions selon Nadège Troussier, par exemple à l’occasion de la construction de la rocade Sud Est de Troyes pour laquelle des matériaux de construction issus du traitement de la betterave (eau et sable) ont été utilisés. Ce club organise à Troyes les 7 et 8 octobre prochains les 2e rencontres francophones de l’écologie industrielle et territoriale, avec l’idée de reproduire à plus grande échelle le succès de l’association troyenne.

Cette opération s’intégrera aux Journées d’échanges de Troyes sur le développement durable. Egalement au programme: un colloque interdisciplinaire sur l’écologie industrielle et territoriale (COLEIR 2014) organisé par l’Université technologie de Troyes et l’Ecole des Mines d’Alès.

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Informations supplémentaires