Dans un appel au G7, plus de 80 organisations de professionnels de la santé rappellent les nuisances du charbon et soulignent les bienfaits d'une transition vers les énergies renouvelables, d'une agriculture soutenable ou encore de l’efficacité énergétique dans le bâtiment: moins de décès prématurés, moins de désastres sanitaires dus à la pollution et aux changements climatiques, moins de dépenses de soins...

Une déclaration signée par plus de 80 organisations de 30 pays et représentant plus de 300 000 médecins, infirmières et autres professionnels de la santé, appelle le G7 -qui doit se réunir au Japon les 26 et 27 mai- à accélérer la transition pour sortir de l’électricité générée à partir du charbon. Décrivant les “bénéfices sanitaires”,  les “économies de dépenses de santé” et les avantages en termes de ralentissement du réchauffement global, que l’on pourrait tirer d’une sortie rapide du charbon, les 82 organisations, dont le Comité pour le développement durable en santé (C2DS) et l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, soulignent que cette énergie fossile est “responsable pour une part significative” de la pollution de l’air qui provoque chaque année dans le monde “3,7 millions de décès prématurés”, à la suite de maladies cardiaques et pulmonaires, d’attaques, de cancers des poumons...

Les changements climatiques provoqueront chaque année 250 000 décès prématurés supplémentaires en 2030

Par exemple, la pollution issue de la combustion du charbon aux Etats-Unis contribue à 13200 décès prématurés tous les ans, à 9700 autres hospitalisations et à 20 000 crises cardiaques”, précisent-ils, estimant qu’en Europe les frais de santé dus à cette énergie sont de l’ordre de 43 milliards d’euros annuels. “Les centrales à charbon sont également une source importante de mercure qui s’accumule dans la chaîne alimentaire aquatique et qui affecte le système nerveux central, particulièrement chez les enfants exposés avant la naissance”, ajoutent-ils encore.

Les organismes signataires rappellent également que les changements climatiques (dont l’utilisation du charbon est la cause principale avec celle du pétrole et du gaz) ont et auront de multiples impacts sanitaires sur la qualité de l’air, la sécurité alimentaire ou encore sur les disponibilités en eau. “L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que les changements climatiques provoqueront chaque année 250 000 décès prématurés supplémentaires en 2030, à cause du stress thermique, de diarrhées, de la malaria et de la malnutrition”, préviennent-ils.

A contrario, la transition vers les énergies renouvelables, une agriculture soutenable et l’efficacité énergétique du bâtiment serait source de “bénéfices sanitaires” et économiques. Exemple: “On estime que les actions nécessaires pour maintenir le réchauffement global en dessous de 2°C éviteraient 40 000 morts prématurées chaque année en Europe, 20 000 aux Etats-Unis et 1,1 million en Chine en réduisant l’exposition aux particules fines dans l’air”, argumentent ces professionnels de la santé.

Si les projets de centrales au charbon nippons se concrétisent,  le Japon pourrait être confronté à plus de 80 milliards de dollars d'actifs dévalorisés

Alors que des pays du G7 ont maintenant amorcé un certain détachement face au charbon (annonces de restriction du financement de centrales à charbon à l’étranger pour la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis; suppression progressive de centrales dans l’Ontario, l’Oregon et l’Alberta au Canada; sortie du charbon d’ici 2025 de la Grande-Bretagne...), la déclaration appelle tous les pays du G7 à “être les leaders de la sortie du charbon au niveau mondial”.

Petite pensée donc pour l’hôte du prochain G7, le Japon qui, lui -contrairement même à la Chine qui suspendrait environ 90% de ses projets- continue à investir massivement dans le charbon, avec près de 50 centrales en projet pour 28 GW et 4 actuellement en construction pour 1,9GW. Sans compter le financement du charbon à l'international, dans lequel le Japon a injecté plus de 20 milliards d'euros entre 2007 et 2014. Une étude de Greenpeace et de l’ONG japonaise Kiko Network souligne que la réalisation des 25 projets de centrales prévues autour de Tokyo et Osaka (dont 6 grandes centrales dans un rayon de 100km autour de Tokyo) entraînerait plus de 10 000 décès prématurés chaque année.

Sur le plan économique, une autre étude, celle-là de la Smith School of Enterprise and the Environment de l'Université d'Oxford (Stranded Assets and Thermal Coal) calcule que si les projets de centrales au charbon nippons se concrétisent, alors le Japon pourrait être confronté à plus de 80 milliards de dollars d'actifs dévalorisés (ou stranded assets) à l'horizon 2026, dont 56 milliards correspondant à des centrales construites après 2016. Dit autrement, ces centrales seront au final pour le pays du Soleil-levant une bien sombre affaire financière...

Les organisations signataires de l'appel des professionnels de la santé au G7 pour accélérer la sortie du charbon

Canada

BC Health Coalition

Canadian Association of Physicians for the Environment (CAPE)

Canadian Coalition for Green Health Care

Canadian Lung Association

Canadian Public Health Association (CPHA)

Heart and Stroke Foundation

Learning Disabilities Association of Canada (LDAC)

Ontario Public Health Association (OPHA)

Ottawa Public Health

Registered Nurses' Association of Ontario (RNAO)

The Asthma Society of Canada

Toronto Public Health

France

C2DS Comité pour le développement durable en santé

International Union Against Tuberculosis and Lung Disease

Allemagne

MEZIS (Mein Essen Zahl Ich Selbst)

Verein demokratischer Ärztinnen und Ärzte (Association of Democratic Doctors)

Italie

Comitato SpeziaViaDalCarbone

Royaume-Uni

Centre for Sustainable Healthcare

Climate and Health Council

Medact

MedsinUK

Etats-Unis

Allergy & Asthma Network

Center for Climate Change and Health/Public Health Institute

Dignity Health

HackensackUMC

Health Professionals for a Healthy Climate

Kentucky Environmental Foundation

Maryland Environmental Health Network

Physicians for Social Responsibility (National)

Physicians for Social Responsibility, Chicago

Physicians for Social Responsibility, Maine

Physicians For Social Responsibility, Pennsylvania

Physicians for Social Responsibility, Tennessee

Physicians for Social Responsibility, Wisconsin

Physicians for Social Responsibility, Washington

Program on Climate and Health

Seattle Children's Hospital

ThedaCare

Vital Strategies

Wisconsin Environmental Health Network

Autres pays (non G7)

Independent Directorate of Local Governance (IDLG) – Afghanistan

Climate and Health Alliance – Australie

Doctors for the Environment Australia – Australie

Doctors Reform Society – Australie

The Australian Health Promotion Association – Australie

Public Health Foundation of Bangladesh – Bangladesh

Ministry of Health – Burundi

BCH Africa Cameroon – Cameroun

Cameroon Public Health Association – Cameroun

Fundación Red Colombiana Para La Defensa Para La Defensa de Los Derechos Humanos,

El Medio Ambiente y La Paz – Colombie

Association for Ragweed free Hungary – Hongrie

Indian Medical Association, Andhra Pradesh State Branch – Inde

Africa Initiative for Sustainable Development – Kenya

Human Health – Kirghizstan

Toxic Action Network Central Asia – Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbekistan

Forum for Human Rights and Public HealthNepal (FriendshipNepal) – Népal

International Network On Children's Health, Environment and Safety (INCHES) - Pays-Bas

OraTaiao: The New Zealand Climate and Health Council – Nouvelle-Zélande

Public Health Association of New Zealand – Nouvelle-Zélande

Africa Clean Energy Summit – Nigéria

La Ruta del Clima – Perou

No Planeta B – Perou

Health Care Without Harm Asia – Philippines

One for Nursing Empowerment Philippines – Philippines

Philippine Medical & Law Students' Alliance – Philippines

One Degree Serbia – Serbie

Health Department XÃtivaOntinyent – Espagne

International Society of Doctors for the Environment – Suisse

NCD Alliance – Suisse

Mom Loves Taiwan Association – Taïwan

CSYM Hudma Mtandao – Tanzanie

Amis des Etrangers au Togo (ADET) – Togo

Nations Institute INDC – Tunisie, Maroc

Turkish Medical Association – Turquie

Organismes internationaux

Global Climate & Health Alliance (GCHA)

Health & Environment Alliance (HEAL)

Health Care Without Harm

International Federation of Medical Students' Association (IFMSA)

The International Persistent Organic Pollutants Elimination Network (IPEN)

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin