Les sociétaires de la coopérative bancaire La Nef ont transformé cette société financière en banque de plein exercice. Avec des statuts réadaptés, la nouvelle banque désire centrer ses activités sur l'être plutôt que sur l'avoir. Elle s'engage à préserver par son action la terre, l'eau et l'air, des "biens communs nécessaires à une organisation harmonieuse de la vie sur Terre".

Coopérative de finances solidaires créée en 1988, La Nef est la première banque éthique en France. Pour devenir un établissement bancaire de “plein exercice”, elle était simplement tenue de faire évoluer ses statuts au cours d’une assemblée générale extraordinaire durant laquelle un quorum d’au moins 10 000 sociétaires devaient voter. Les nouveaux statuts ont été approuvé quasiment à l'unanimité.

Dans ce cadre, La Nef a initialement lancé une campagne “Je vote POUR une banque éthique en France”. Objectif: inciter le maximum des actuels 33 000 sociétaire à voter pour cette évolution (afin de dépasser le quorum) et, également, stimuler de nouvelles souscriptions.

Centrer l’économie sur l’être et non sur l’avoir

Pour La Nef, les banques sont actuellement perçues comme “la principale entrave à l’émergence d’une société respectueuse des humains et de la nature. Pourtant, elles pourraient être le principal moteur de cette transformation”. Au programme d’une banque éthique: “un nouveau mode de relations économiques et financières avec ses clients. Il s’agit de centrer l’économie sur l’être et non sur l’avoir", soulignent les responsables. Selon eux, "l’activité bancaire s’exerce selon trois grands principes”:

- La possibilité d’orienter l’utilisation de son argent et donc d’exercer sa responsabilité sur ses actes financiers.

- Pratiquer la transparence dans tous les processus bancaires, dans la circulation de l’argent et surtout dans son emploi.

- Avoir une gouvernance participative qui permet aux clients ou sociétaires de participer aux grandes orientations. 

Ecarter “tout projet qui nuirait à la personne et à l’environnement”

“La terre, l’eau, l’air sont autant de biens communs nécessaires à une organisation harmonieuse de la vie sur terre, aujourd’hui et demain. Par son action, la Nef s’engage dans leur préservation et leur développement. Elle écarte délibérément de son champ d’intervention tout projet qui nuirait à la personne et à l’environnement. Elle place la personne humaine et l’écologie au centre des décisions économiques et financières”, assurent également les dirigeants.

Il est bien sûr toujours possible d'être sociétaire. Il suffit pour cela de posséder trois parts A du capital, soit l’équivalent d'un investissement de 90 euros.

Depuis sa création, La Nef exerce “une double activité de collecte d’épargne et d'octroi de crédit dans le cadre d’un agrément de la Banque de France”. Cette activité est résolument dédiée à l’environnement et à l’économie solidaire . Son siège social se situe à Vaulx-en-Velin, dans le Rhône. Capital: 32 millions d’euros. En cours de crédit: 113 millions d’euros. En cours d’épargne: 270 millions d’euros. Salariés: 64 (chiffres 2014).

Le site de La Nef