Le Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a rendu public la synthèse de son 5e rapport. Si le rôle de l’homme et son action croissante sur les changements climatiques ont été clairement rappelés, le GIEC a également mis l’accent sur les possibilités de limiter le réchauffement global à +2°C par rapport aux niveaux préindustriels.

Pour évoquer le réchauffement climatique, disons plutôt le bouleversement climatique en cours, on évoque très généralement la notion de "température moyenne", assez abstraite et trompeuse en fait. On pourrait peut-être plus se focaliser sur la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

Informations supplémentaires