Comme pour l’année 2015, la température mondiale moyenne des douze derniers mois a franchi la barre des +1°C par rapport à la fin du XIXème siècle, selon les chiffres de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

Avec l’aide d’El Nino, les douze derniers mois ont été plus chauds en moyenne de 1,04°C que la même période février-janvier en 1880-1881. C’est ce qu’il ressort des dernières statistiques de l’agence américaine NOAA (National Oceanic and Atmosphéric Administration) soulignant le nouveau record de température moyenne du premier mois de 2016: + 1,04°C par rapport à la moyenne de température des mois de janvier au XXème siècle. Cela confirme également pour bonne partie la précédente annonce du Goddard Institute for Space Studies de la NASA, estimant que ce mois de janvier 2016 a été plus chaud de 1,13°C par rapport à la moyenne 1951-1980.

Les douze mois allant de février 2015 à janvier 2016 inclus dépassent ainsi de 0,91C° la moyenne du XXème siècle, soit +0,17°C par rapport au précédent record datant de... 2015. Avant 2015, aucune période de ce type n’avait enregistré une anomalie supérieure à + 0,68°C, record établi en 2010. Par comparaison, les douze mois février 1880 – janvier 1881 – plutôt assez chauds par rapport à la moyenne de la fin du XIXème siècle- ont été plus froids de 0,13°C par rapport à la moyenne du XXème siècle.

Ces nouveaux records n’empêchent pas des situations variées à travers le monde

Selon NOAA, le mois de janvier a été en moyenne le plus chaud enregistré sur les océans et les continents de la planète par rapport à la moyenne des mois de janvier du XXème siècle, sauf sur les terres de l’hémisphère nord pour lesquels 2007 a conservé son record de +2,27°C. A la surface des océans, l’anomalie de température atteint + 0,86°C, soit 0,25°C de plus que le précédent record datant de 2010.

LIRE LA SUITE SUR LE BLOG DrPetrole&MrCarbone

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

 

Informations supplémentaires