Ayant l’ambition d’élargir les possibilités d’installation de l’éolien offshore, l’éolien flottant doit être stimulé en 2015 par un appel à manifestation d’intérêt (AMI) de 150 millions d’euros. Parmi les potentiels candidats, une éolienne "révolutionnaire": VertiWind de la start-up lilloise Nénuphar. Avec son axe vertical, cet engin a été spécialement étudié pour les contraintes liées aux océans. Il se veut en plus à la fois robuste, simple et moins coûteux qu'une éolienne à axe horizontale.

Deux fermes hydroliennes devant être installées d’ici 2018 au Raz Blanchard, dans le Manche, vont être soutenues par le gouvernement au titre des investissements d’avenir: l’une de GDF-Suez et Alstom, l’autre du groupe DCNS et de sa filiale OpenHydro. De puissances respectives de 5,6 et 14 MW, les deux projets - baptisés Nepthyd et NormandieHydro - recevront 51 et 52 millions d’euros pour des budgets totaux de 102 et 112 millions. Ils devraient être opérationnels d'ici 2018.

Appelé à être doublé d’ici 2017, le Fonds chaleur de l’ADEME a déjà permis de soutenir, entre 2009 et 2013, 530 réseaux de chaleur, 665 projets biomasse, 16 projets biogaz, 265 projets géothermie, ou encore environ 1400 installations solaires à travers la France. Selon la taille des projets, les financements ont lieu au niveau régional ou au niveau national.

L’immersion d’une hydrolienne Sabella est prévue fin 2014 pour fournir de l'électricité à l’Ile d’Ouessant. Deux turbines d’OpenHydro doivent être opérationnelles en 2015 vers Bréhat (Côtes-d’Armor). De la Manche à la Bretagne, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) décidera cet automne de fermes pilotes vers le Raz Blanchard près de Cherbourg, et le Fromveur au large de Molène... L’énergie hydrolienne démarre en France.

Sous-catégories

Informations supplémentaires