Lin, chanvre, produits connexes du bois, ouate de cellulose et autres textiles recyclés... Les filières des matériaux biosourcés totalisent plus de 400 millions d’euros de chiffres d’affaires. Mais leur développement n'est en visiblement qu'à ses débuts car ces matériaux cumulent les atouts en matière d'environnement, de performances techniques et d'économie locale et circulaire. Deux secteurs tractent les autres: ceux des isolants et des bétons végétaux. 

A l’instar de Recyc-Matelas Canada, Recyc-Matelas Europe démantèle les vieux matelas et valorise leurs matériaux auprès de clients qui peuvent par exemple en faire des isolants thermiques, des tapis de gymnase... Objectif: traiter annuellement plus de 2 millions de matelas usagés en France et éviter ainsi qu’ils ne finissent en décharge -ce qui est actuellement la destination de 5 à 6 millions de pièces, tous les ans.

Même si des progrès ont été effectuée, la réglementation ne favorise pas toujours, en France, le développement  de procédés alternatifs comme les toilettes sèches et l’utilisation de l’eau de pluie récupérée.

Même si elles coûtent encore à ce jour plus cher que les constructions habituelles, les constructions à "basse consommation" restent de bons investissements pour les années à venir.

Logement modulable, référentiel Haute qualité de vie, solidarité énergétique entre le neuf et l'ancien, énergie renouvelable locale... Voulant "anticiper l'adaptation de la ville aux conséquences du changement climatique", le laboratoire Phosphore du groupe de BTP Eiffage propose de nouvelles approches pour un habitat urbain où les énergies fossiles sont proscrites. Avec des terrains d'exploration à Marseille, Strasbourg, Grenoble...

Les ministères de l’Ecologie et du Logement ont lancé un site internet qui permet de trouver la liste exhaustive  et remise à jour “en temps réél”, des professionnels titulaire de la marque RGE (Reconnu garant de l’environnement). Cette marque conditionne désormais en France métropolitaine l’octroi d’aides de l’Etat aux particuliers pour des travaux d’amélioration de la performance énergétique.

Informations supplémentaires