S’il existe une corrélation entre niveau de revenu - et d’information - et consommation bio, de multiples initiatives (“Bio cabas, “De la ferme au quartier”, “Défi familles à alimentation positive”, “30 000 paniers solidaires”, “Uniterres “...) permettent de conjuguer de mieux en mieux alimentation biologique et bonne santé avec solidarité, réinsertion, lien social, développement local...

Développé par le producteur français d'énergie renouvelable Akuo Energy, le concept d'"agrinergie" associe production d’énergie et activité agricole, et optimise ainsi l'utilisation de l'espace. Culture d’essences vulnérables ou endémiques, productions biologiques, plantes mellifères, apiculture... De la Réunion à la Guadeloupe en passant par la Corse, environ vingt installations totalisant près de 100 MW sont actuellement en service, en particulier dans les zones insulaires bien ensoleillées.

Présente en France avec plus de 700 “ruches”, actives pour la plupart sinon en construction, “La Ruche qui dit Oui !” essaime également ses circuits courts de consommation au-delà des frontières sous le nom de The Food Assembly: Belgique, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Italie... Gros plan sur une plateforme internet qui “connecte” directement entre 4000 et 5000 producteurs à plus de 100 000 consommateurs, et qui participe à la “décarbonation” de l’alimentation.

Comptant environ 2300 produits alimentaires de plus de 80 pays, l’Arche du Goût de Slow Food a l’ambition de faire redécouvrir et de “donner une valeur à ces ressources pour protéger l’économie locale”. C’est en effet la diversité de ses éléments qui assure le fonctionnement et la résilience d’un système (écosystème naturel, communauté locale...) Les produits concernés pays par pays.

Outil permettant de mesurer à l’échelle d’un territoire les émissions de gaz à effet de serre (CO2, méthane, protoxyde d’azote) issues de l’agriculture, ClimAgri se définit également comme une démarche pour stimuler la réduction de ces émissions, notamment par le biais des plans climat-énergie. Diffusé par l’ADEME, ce programme va se développer avec les “territoires à énergie positive” ruraux.

Née en région Rhône-Alpes, l’opération de sensibilisation “Manger bio et local, c’est l’idéal” possède désormais, sous l’égide de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB), une dimension nationale, de la région Rhône-Alpes au Nord-Ouest en passant par le Sud-Est, le Sud-Ouest, l’Alsace, la Bretagne, Paris...

Sous-catégories

Informations supplémentaires