Téléchargeable gratuitement, l'Eco Map de CityLity permet de trouver sans difficulté la poubelle de verre, l'aire de co-voiturage, ou encore la station de location de vélos la plus proche.

Vous êtes à la recherche d'une poubelle de verre ? D'un point relais vêtements ? D'une borne électrique pour voiture ? Pas besoin de fouiller tous les guides. Pour faciliter de telles démarches écologiques, la start-up CityLity a mis en place une carte "Eco Map" qui répertorie les points "éco-citoyens" de l'hexagone. Lancée fin juin, cette nouvelle application doit permettre "de sensibiliser les citoyens et d'encourager les villes à s'inscrire dans une démarche écologique.", espèrent les responsables.

Poubelles, aires de co-voiturage, bornes de recharge, stations de location, relais vêtements...

« Suite aux réflexions autour de la COP 21, nous avons voulu donner une dimension écologique à l'application et impliquer le citoyen dans cette démarche. À travers cette fonctionnalité, nous souhaitons l'aider à devenir un écocitoyen exemplaire et nous lui permettons de contribuer à l'aboutissement de cette première carte géographique écocitoyenne », explique André May, co-fondateur de CityLity.

Pouvant être chargée gratuitement sur Android et IOS, cette Eco Map indique aux résidents comme aux visiteurs de passage, l'existence de multiples services écologiques : poubelles de verre, stations de location de voitures électriques, stations de location de vélos, déchetteries, composts, relais vêtements, aires de co-voiturage, containers de tri sélectif, bennes à cartons, pedibus, bornes de recharge pour voitures électriques, etc.

Plus généralement, CityLity met en en lien les habitants avec les gestionnaires d'immeubles et de villes, de manière à ce que chacun puisse donner ou recevoir des informations. Ainsi peut-on autant signaler une fuite d'eau à la commune que savoir s'il y a une baby-sitter dans son immeuble.

CityLity veut "devenir l'outil de référence de gestion communautaire pour la ville et les gestionnaires d'immeubles"

Eco Map doit également permettre "de comparer et de mettre en compétition les villes de France", de manière ludique. En effet, les citoyens sont incités "à répertorier le maximum de points écologiques pour placer leur ville en tête", précisent les responsables.

Avant son déploiement dans la France entière, cette application a fait l'objet de plusieurs mois d'expérimentation à Limoges et dans le 9ème arrondissement de Lyon, puis  d'un lancement réussi dans les secteurs de Lyon et Clermont-Ferrand.

Créée en 2014 par André May et Benoit Waeckerlé, la start-up CityLity a pour ambition de "devenir l'outil de référence de gestion communautaire pour la ville et les gestionnaires d'immeubles", et également "une source d'informations instantanées et un média de communication pour tout individu", qu'il soit citoyen, visiteur ou passant. CityLity rassemble aujourd'hui 18 collaborateurs et envisage d'intégrer 11 nouvelles personnes en 2016. La start-up prévoit un chiffre d'affaires d'environ 500 000 euros d'ici fin 2016 avec actuellement 4 000 appartements à Lyon, 18 000 appartements à Nantes et 100 immeubles à Limoges.

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Informations supplémentaires